» Accueil
 
IDD
SVT
VTT
FSE


 
 

Info Monod

 

Bonjour,
Notre séjour débute sous le soleil et les élèves semblent ravis. Une balade nous a amené de covent garden à buckingham palace en passant par picadilly circus. Après-midi musée et balade architecturale. Ci - joint une photo du groupe.
Mme tressieres et mme Gau



Guide Après la 3ème (orientation) de l’académie de Montpellier cliquer ici


 
 

"Le collège a un nom ... Théodore Monod"

Quel beau nom....évocateur de voyages, d’ouverture à l’autre, de dépassement de soi, de simplicité.

Théodore Monod (1902-2000) est le dernier naturaliste et le premier écologiste. Doté d’une curiosité exceptionnelle pour le monde, il a passé sa vie à collecter des échantillons de plantes et de minéraux qu’il a inventoriés. Sa rencontre avec le désert du Sahara a été déterminante, il a arpenté cette terre pendant soixante ans,à pied, à dos de chameau....Ce « fou du désert » a su construire une relation privilègiée, car respectueuse, avec ce milieu et ses habitants.Cet aventurier marcheur était humble, il minimisait ses efforts, il a pourtant accompli un périple de 900kms dans le désert sans point d’eau....et il confiait combien il était difficile de lire à dos de chameau !
Ce passionné de nature et de ses hommes ne vivait pas hors de son temps. Il a milité pour des causes qu’il croyait juste : dialogue entre les cultures et les religions, lutte contre la guerre d’Algérie ou plus récemment en faveur du droit au logement.
Il défendait le droit à la révolte et à l’insoumission par le biais de la non-violence. Il admirait Gandhi et comme lui il faisait de sa vie un exemple. Il jeunait tous les vendredis (aucune nourriture, ni boisson) pour attirer l’attention sur la paix dans le monde.....exprimant ainsi sa désapprobation de notre société de consommation.

Quel beau nom pour notre collège......

 
 
 

Ecole de Police

 

Le 3 décembre, la classe de DP3 du collège Théodore Monod de Clarensac et leurs professeurs Mr Landry et Mr Bernard, ont visité l’école Nationale de Police de Nîmes.

Les élèves ont été accueillis par le Capitaine BALLEYDIER qui leurs a présenté l’école et son histoire.

L’école de Police est dirigée par le Commissaire Divisionnaire CASTET et existe depuis 1998 sur l’emplacement d’une ancienne base militaire aérienne.

Elle s’étend sur 39 hectares et peut accueillir plus de 2000 personnes en hébergement ce qui la classe parmi les plus grande d’Europe.

Dans l’école il y a une reconstitution d’une zone urbaine « X Ville » ou les sections s’entraînent sur des situations concrètes. 

Au cours de la visite, les élèves ont rencontré un maître chien qui leur a expliqué son métier et comment il a formé son Malinois spécialiste en recherche d’armes et de munitions.

La visite s’est poursuivie dans les Dojo et au stand de tir où le Major GREGORY leur a permis de tenir en main les armes d’entraînement des futurs gardiens de la paix.

Cette visite a montré aux élèves quelques facettes des différents métiers de la Police Nationale et leurs exigences. Les élèves ont découvert les différents recrutements possibles, de l’adjoint de sécurité au commissaire en passant par les techniciens de la police scientifique. Peut être cela suscitera des vocations parmi les collégiens.


 

 
 
Conduite à tenir en cas d’inondation
 
 
Un plan particulier de mise en sûreté contre les risques majeurs est mis en place au collège de Clarensac depuis 2005 et régulièrement testé.
 
En cas d’événement météo critique (alerte rouge ou orange) seul le préfet peut donner un ordre de sortie anticipée. Dans ce cas les transports scolaires assurent le retour des élèves dans les villages jusqu’au point de ralliement qui a été fixé par les mairies. Les élèves externes et les demi-pensionnaires non transportés sont gardés au collège jusqu’à ce que leur responsable légal (et personne d’autre) vienne les chercher.
 
Si les préfet ordonne de garder les élèves au collège en raison de l’impossibilité d’assurer les transports, les parents doivent absolument éviter de se précipiter pour récupérer leur enfant. Les élèves peuvent être hébérgés au collège en toute sécurité. Les parents ne doivent pas se mettre en danger pour venir à tout prix les chercher. Des dispositifs d’accueil pour la nuit et des repas sont prévus en cas de nécessité.
 
La source d’information principale en cas de risque majeur est la radio France Bleue Gard-Lozère. Pour éviter de saturer le standard du collège , écoutez cette station qui vous délivrera les informations nécessaires sur l’état des routes et les mesures prises.
 
 
 
 
 
 
Accueil     |    Espace rédacteurs
  Mis à jour le lundi 24 février 2014